L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

La pensée et l’œuvre individualiste

L’œuvre maîtresse essentielle de l’individualisme est de développer, chez ceux que sa propagande atteint, la haine, le dégoût, le mépris personnel de la domination de l’homme sur ou par l’homme, des collectivités sur ou par l’individu.C’est de créer chez ceux qui l’adoptent – et nous est avis qu’il faut une prédisposition spéciale pour s’y rallier – un esprit de critique permanent et irréductible à l’égard des institutions qui enseignent, maintiennent, préconisent la domination des humains sur leurs semblables. Et non seulement contre les institutions, mais contre les hommes qui représentent ces institutions, car c’est par ceux-là que nous connaissons celles-ci

C’est encore d’amener en ceux qui se sont assimilé – par réflexion ou par tempérament – la pensée individualiste, un désir impérieux de vivre les phases de leur vie de tous les jours en dehors de toute autorité extérieure, sans tenir compte des institutions qui maintiennent la domination, sans exercer d’influence coercitive sur ceux de leurs camarades qui conçoivent autrement qu’eux les détails de l’existence quotidienne.

C’est, enfin, de faire de chaque individualiste, un propagateur personnel, un porteur de la pensée individualiste.

Résumons : le mouvement individualiste anarchiste consiste en une activité intellectuelle visant à susciter des êtres s’assimilant, expérimentant, propageant, chacun à sa guise, l’antiautoritarisme dans les différentes carrières où se donne cours l’activité humaine éthique, intellectuelle, sociales, économique. Et pratiquement, en la résolution personnelle – dans le sens anarchiste – des problèmes que posent les manifestations de ladite activité.

La définition de l’individualisme donnée ci-dessus ne signifie pas pourtant que ceux qui s’en réclament vivront forcément comme des isolés et sans s’associer. Certains trouvent qu’isolés, ils sont plus forts qu’associés. Quand elle attaque, disent-ils, l’autorité est plus forte contre les associés que contre les isolés.. Et quand elle se défend, elle est plus faible. Les isolés prétendent que lorsqu’on agit deux de concert, on ne sait jamais si votre partenaire ne sera pas un traître, même involontairement. Les autres affirment que l’association permet d’obtenir une plus grande somme de résultats, un plus grand rendement de travail, dans un laps de temps plus restreint, avec moins d’efforts. Il en est enfin pour lesquels l’association constitue comme une nécessité instinctive.

Au fond c’est affaire de disposition individuelle.

En pratique, dans les circonstances actuelles, les individualistes bataillent contre les dominants, ils luttent contre les institutions autoritaires, diminuant lambeau par lambeau l’emprise du milieu coercitif, pour acquérir la possibilité de vivre à leur guise, en groupes d’affinités plus ou moins vastes, ou encore isolément, concluant entre eux telles ententes qui leur paraissent les plus propres à assurer leur bien-être et leur autonomie.

Il va sans dire que l’individualiste ne saurait être considéré seulement comme un négateur personnel d’autorité, il est aussi un négateur personnel d’exploitation. L’exploitation c’est la domination de l’homme sur l’homme transportée sur le terrain économique. Un individualiste ne veut pas plus être exploiteur qu’exploité.

E. Armand "Initiation à l'individualisme anarchiste" 1923

 

Ecrit par libertad, à 11:37 dans la rubrique "Pour comprendre".

Commentaires :

  Max
01-12-03
à 21:09

C'est marrant mais apres avoir lu l'article je me suis un peut retrouver......
Mais de la a dire qu'il faut certaines prédisposition pour être individualiste anarchiste, j'aurais bien aimé savoir qu'elle prédispositions, c'est facile d=pour l'auteur d'écrire ca sans prouvé quoi que soit ce soit au niveau de ces prédispositions (s'il y'en a vraiment...)
Répondre à ce commentaire

  Jean
02-12-03
à 13:35

Re:

Je pense que par "prédisposition" il faut comprendre "sensibilité", cf. Georges Palante et la "Sensibilité Individualiste". Si rien n'est prouvé, c'est que justement, il n'y a rien à argumenter ! Je pense que c'est trés important : s'il s'agit d'une "prédisposition" ou d'une "sensibilité", on ne peut pas prétendre convertir qui que ce soit, et ça donne en plus un côté "En dehors" un brin romantique à l'anarchiste individualiste... (enfin, c'est comme ça que je le comprend).
PS : pour ceux que ça peut intéresser, un site est dédié à G. Palante : http://perso.wanadoo.fr/selene.star/
Répondre à ce commentaire

  stephane
28-12-03
à 00:29

Re: site Georges Palante

La bonne adresse pour accéder au site Georges Palante est la suivante :
http://www.georgespalante.net
Soyez les bienvenus sur ce site
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom