L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

L'individualisme anarchique par Georges Butaud

Les révolutionnaires aussi bien que les individualistes partisans de la propriété individuelle, basent leur raisonnement sur la venue d'une révolution mondiale et envisagent une transformation toute entière. Les uns la souhaitent et la propagent, les autres la redoutent et la combattent.

Autre analogie, les uns et les autres considèrent l'anarchiste comme un individu qui pourra vivre selon sa fantaisie, qui pourra faire ce qu'il voudra. Les uns croient que la liberté illimitée s'épanouira dans une société communiste, les autres croient que la propriété individuelle est une condition indispensable de la liberté.

Ni les uns ni les autres n'envisagent l'évolution s'accomplissant progressivement selon les efforts de chacun oeuvrant isolé ou en groupe.

Individualistes et communistes expriment des désirs, sans fournir les moyens de les satisfaire. Ils disent, je veux la liberté et ils n'indiquent pas comment la conquérir. Alors ils implorent, ils maudissent le milieu - qui les reflète !

L'individualisme véritable consiste à partir de l'unité, de l'individu, pour, par suite de son évolution intime et intégrale, aboutir à la constitution d'organismes de plus en plus compliqués c'est d'ailleurs la seule méthode rationnelle vraiment scientifique.

Tout le monde se réclame de la liberté, de l'individualisme. Révolutionnaires et conservateurs, communistes et propriétaires continuent à vivre les uns comme les autres et à se soumettre au milieu, à attendre de l'évolution, de l'empereur ou des " masses " une transformation sociale.

Le véritable individualisme est un mode d'existence basé sur la transformation de l'individu dans un sens bien déterminé : susciter chez l'individu un grand besoin d'action, une compréhension de la vie d'autrui, un développement singulier de la vitalité, de la raison et de la logique, et par contre, poursuivre l'élimination des besoins superflus, de telle sorte que l'individualisme anarchique s'applique, se vit au sein même de la société actuelle - dans toute la mesure où un homme peut être libre aujourd'hui.

La prostitution que nous avons vu fleurir même dans le communisme,le salariat,le négoce ne sont que le résultat du peu de développement individuel; ils ne sont que parce que le peu de développement des ouvriers,anarchistes ou non,le permet. Toute littérature soit pour, soit contre le maintien de la propriété, pour la diminution de la souffrance mondiale est inopérante. Toute phraséologie n'a qu'un résultat,illusionner,bercer,endormir et berner. Toute phraséologie est conservatrice,seule l'action individuelle transforme,affranchit, révolutionne et seule aboutit à l'association immédiate dans la liberté. Puisse cette étude faire comprendre que l'individu pour s'affranchir de l'esclavage n'a qu'à le vouloir.

Dépouille-toi esclave de tes vices et la liberté te viendra par surcroit aussi tu verras d'autres frères qui sous la protection collective établiront leur tente dans la paix et l'entraide.

C'est là que mène l'individualisme anarchique.

G. BUTAUD

Extrait de la brochure "l'individualisme anarchique et sa pratique"

Ecrit par libertad, à 22:13 dans la rubrique "Pour comprendre".

Commentaires :

  emmerdeur public
13-03-04
à 00:39

confusionnisme - idéalisme - moralisme

il y a beaucoup de confusionnisme dans ce texte entre communisme, révolutionnaire, marxisme, individualisme.

il y a aussi confusions entre libertaires et autoritaires.

de qui il parle, à qui il parle, c'est pas clair.

il critique des groupements sur certains aspects, et il ne fait pas mieux (ex: "ils n'indiquent pas comment la conquérir"). il reste dans des généralitées.

bon, sinon, je ne détéste pas l'idéalisme en soi (je le suis aussi, idéaliste), mais je n'aime pas l'idéalisme pur. l'idéalisme doit toujours etre lié à une position matérialiste (et inversement), sinon comment il fait pour marcher sur la téte?! (ça renvoit au fait qu'il reste dans des généralitées pour la conquéte de la liberté)

quant au "véritable" individualisme, j'ai l'impréssion qu'il est plutot solitaire dans sa tour d'ivoire, il reste dans la philosophie idéaliste et juge le monde de là haut.

sinon, beaucoup de ces exemples ne tiennent pas debout, ou bien sont trop généralistes.

quant à l'individualisme, je le respecte, mais malheureusement certains individualistes s'en vont à devenir solipsistes, ex: "faire comprendre que l'individu pour s'affranchir de l'esclavage n'a qu'à le vouloir", même thoreau grand individualiste en défendant les esclaves et en combattant l'esclavagisme savait que le fait de vouloir l'affranchissement de l'esclavage n'impliquait pas le fait d'etre affranchi, il fallait se battre contre un systéme esclavagiste. Quant à la phraséologie que critique l'auteur de ce texte, il l'emploit dans son texte.
les libertaires sont profondément individualiste dans le fait que l'individu est au centre de la société, mais de là à penser qu'une position particuliére peut etre généralisé à chacuns, on touche à la limite à ne pas dépasser.

et pour finir, il y a une position morale constante dans ce texte. facile à prendre dans une société telle que la société occidentale.
"Dépouille-toi esclave de tes vices", c'est quoi un vice? ça me parait trés subjectif.

j'ai un lien vers un site qui est bien intéressant sur la différence entre individualisme et anarchisme, ou plutot sur les differentes sortes d'individualisme et la confusion qui peut etre faite entre certains individualismes et l'anarchisme.
car par essence, l'anarchisme est individualiste, mais tout individualiste n'est pas anarchiste, c'est le sujet du site en lien.


PS: y a t il une différence sémantique entre "individualisme anarchique" et "individualisme anarchiste" ? ce qui expliquerait peut etre cela.
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom